1904-1906: Compétitions et renommée | DARRACQ

We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page
1 janvier 1904

Darracq s’attaque aux records de vitesse et participe à des compétitions.

1904-1906: Compétitions et renommée

Darracq produit 10 % de la production automobile française.

Darracq s’attaque aux records de vitesse et participe à des compétitions, l’objectif étant publicitaire. Il obtient deux records absolus de vitesse en 1904 et 1905, et gagne la coupe Vanderbilt aux États-Unis les mêmes années. Ces victoires apportent une grande renommée à l’entreprise qui, peu après, réalisera une expansion majeure en s’associant à des entreprises internationales comme Talbot au Royaume-Uni, Opel en Allemagne, Alfa Romeo en Italie et Vitoria au pays basque.

Le 21 juillet 1904 à Ostende en Belgique, Paul Baras sur une Darrracq V8 atteint 163,636 km/h, sur 1 mile, puis les 168,224 km/h le 13 novembre sur la Darracq Gordon Bennett.

Trois Darracq 85 ch participent aux éliminatoires français de la coupe Gordon Bennett sur le circuit d’Auvergne en juin 1905. Les voitures sont les plus légères de la compétition du fait de l’absence de différentiel.

Le 30 décembre 1905, entre Salon-de-Provence et Arles, Victor Hémery atteint les 174.757 km/h sur Darracq V8 Special de 200 chevaux.

Le 23 janvier 1906, Victor Hémery est chronométré à 185.567 km/h. Fin janvier  la voiture atteint les 197 km/h au Meeting de Floride.

 

Comments are closed.

Top
LOADING CONTENT